Montréal : des Canadiens-français à la Francophonie

FRIT-F667 — Spring 2021

Instructor
Vincent Bouchard
Location
GISB 1112
Days and Times
R 4:55P - 6:55P
Course Description

Joint-offered with CULS-C 701

Montréal, comme beaucoup de villes portuaires, est historiquement un point de
rencontre entre des communautés très variées : porte d'entrée des européens en Amérique du Nord ; point de rencontre entre marchands anglophones et Canadiens français ; ville de perdition pour l'Église catholique et espoir pour les colons francophones fuyant la misère des campagnes ; l'un des principaux lieux de gestation de l'identité québécoise, en particulier au niveau culturel ; le point de lutte entre une élite économique anglophone et un prolétariat francophone ; la terre d'accueil des intellectuels et créateurs francophones des Amériques ; un lieu de brassage entre des populations de culture, de religion et d'ethnicité hétérogènes… Cette histoire riche et complexe explique en partie la situation actuelle de Montréal : la principale métropole francophone hors de France ; un pôle culturel alternatif au centre
parisien ; la ville d'origine d'artistes à la carrière internationale (Michel Tremblay, Guy Laliberté, Marie Chouinard, Denis Villeneuve, etc.).

Une des caractéristiques des institutions culturelles montréalaises est la grande influence (depuis la Révolution tranquille) des cultures populaires sur la création littéraire, cinématographique, musicale, artistiques, etc. En effet, contrairement à la situation parisienne, où chaque instance est basée sur une longue tradition héritée de la literacy des Lumières (musique, danse, spectacle), l'absence – relative – d'élites dans le Canada français après la conquête britannique a structuré de manière très originale la production littéraire et artistique : une poésie qui cherche à nommer la réalité québécoise ; un théâtre qui reprend le joual ; un cinéma qui donne la parole à l'homme de la rue ; une industrie culturelle conciliant
innovation technologique, recherche esthétique et succès populaire. Dans le cadre de ce séminaire, nous allons tout d'abord explorer les manières dont des écrivains, cinéastes et artistes francophones ont participé à la Révolution tranquille, créant de fait les instances des institutions culturelles montréalaises. Ensuite, à travers des études de cas provenant de domaines variés (littérature, audiovisuel, arts du spectacle), nous envisagerons comment des créateurs ont bénéficié des structures de production et de distribution montréalaises afin de mettre en place un discours sur leur réalité et une esthétique spécifique.

Taught in French with discussions in French and English. 

Interested in this course?

The full details of this course are available on the Office of the Registrar website.

See complete course details